Club Bonsaï de Lévis St Nom Index du Forum
Club Bonsaï de Lévis St Nom Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Approche différente de travaux sur les pins

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Club Bonsaï de Lévis St Nom Index du Forum -> FORUM BONSAI -> Culture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Omega


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 975
Localisation: Saint Remy L'honore

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012 - 22:40    Sujet du message: Approche différente de travaux sur les pins Répondre en citant

Voici une approche qui semble différente sur notre façon de travailler un pin, vos points de vues constructifs sont les bienvenues.

"

En ce moment, il faut désaiguiller les pins ( voir détail sur croquis joint , on peux laisser plus de paires d'aiguilles 5 7 11 par exemple , cette technique permet d'équilibrer les vigueurs par la photosynthèse  ) et ligaturer toutes les branches vers la lumière, commencer à penser à une forme, ne pas pratiquer de mekiri (pincement des chandelles au printemps ), çà affaibli les arbres , les pins sylvestres( pins dits faibles )   mettent 2 ans à réagir au désaiguillage. "

Etonnant je trouve mais interressant. Je cherche à comprendre quels sont les réactions de l'arbre.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012 - 22:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GP
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2009
Messages: 3 141
Localisation: Ile de France
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012 - 23:18    Sujet du message: Approche différente de travaux sur les pins Répondre en citant

Ce que je sais de ma propre expérience (mais on verra en la matière que chacun a la sienne et que c'est forcément la meilleure), je dirai ceci :

C'est vrai que l'on évitera de pratiquer un mekiri sur les pins sylvestres qui ne réagissent pas très bien à ce traitement. (en fait, cela dépend en grande partie de l'arbre). Pour ma part, je ne qualifierait pas cette essence de "faible" mais de moyenne.
Dans l'échelle de valeur, du faible au fort, il y a le pin blanc ou 5 aiguilles, le pin sylvestre, l'uncinata et le mugo et pour finir le pin noir.

Désaiguiller permet effectivement de faire rentrer la lumière et de favoriser le développement d'un bourgeonnement arrière grâce à la lumière et chacun sait qu'en ce moment, c'est le grand soleil et qu'il va même y en avoir de plus en plus d'ici le mois de janvier... Rolling Eyes
Le désaiguillage, je le pratique sur les arbres en culture en début d'été, dès que les nouvelles poussent ont durcies et que l'on ne risque pas de les casser en retirant les aiguilles. A ce moment là, on a en principe le maximum de lumière pour les deux à trois mois suivant.

Bien entendu, lorsque l'on prépare un arbre en vue d'une mise en forme et de la pose de ligatures, on va désaiguiller n'importe quand mais le but n'est pas de provoquer du bourgeonnement arrière mais de faciliter le passage du fil et la mise en forme.

Pour finir, on équilibre la vigueur en pratiquant le "metsumi" ou pincement des bourgeons forts.
_________________
Voir est plus important que regarder
Revenir en haut
phl78


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 167
Localisation: Ile de France
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Déc 2012 - 00:13    Sujet du message: Approche différente de travaux sur les pins Répondre en citant

C'est assez bizarre l'extrait que tu as mis en ligne, il ressemble à un catalogue de chose à faire ou ne pas faire tout en disant son contraire....


Est ce que tu peux nous en donner la source ?


Concernant le désaiguillage, par ma propre expérience : sur les pins pentaphylla, c'est pas probant, j'ai pas vu d'effet particulier de bourgeonnement arrière grace à cette technique; mais il est vrai que sous nos climats ils sont réputés comme une espèce faible alors que dans divers articles traduits du japonais c'est pourtant une technique qui est préconisée,
pour les pins sylvestres, c'est pareil, pas d'observation très probante suite au désaiguillage
par contre pour les pins mughos, c'est super efficace, à condition bien sur que l'arbre ait été bien soigné auparavant, et à éviter l'année d'un rempotage ou d'une taille de structure sévère.
Pour les pins noirs j'en ai un que depuis l'an dernier, pas assez de recul, mais en tout cas une réputation d'arbres forts.


Concernant le mékiri sur les arbres : ç'est une technique qui marche et qui n'affaiblit par particulièrement l'arbre si il possède un grand nombre de branches et qu'on souhaite lui garder sa structure. Sur un arbre qui a de nombreuses branches, les chandelles des branches hautes sont souvent plus longues et plus vigoureuses que celles des branches basses (SVP Pas de mauvaises blagues sur les chandelles longues et vigoureuses .....!) Si on veut équilibrer la vigueur de l'arbre et éviter que les branches hautes ne puisent exagérément les réserves de l'arbre il est intéressant de pratiquer cette technique de taille des chandelles. C'est je pense une technique à utiliser sur un arbre déjà bien établi pour lui conserver son équilibre. Pareil, par expérience ça fonctionne très bien sur pin mugho. 
Sur les pins sylvestres ça a l'air de fonctionner assez bien également pour conserver un arbre établi, mais les chandelles de la partie apicales ont quand même tendance à prendre davantage de vigueur.


Pour ce que j'en ai vu, la technique du "metsumi" est la plus adaptée pour provoquer de nouveaux bourgeonnements, c'est une technique à retenir quand on veux restructurer un arbre. En tout cas ça marche super sur mugho et sylvestre (je vous dirai l'an prochain pour pin noir) Reste à savoir avec quelle fréquence ? Peut on la pratiquer plusieurs années de suite ou risque t'on d'affaiblir l'arbre ?
_________________
Le paysan prie qu'il pleuve, le voyageur qu'il fasse beau, et les dieux hésitent
Revenir en haut
Omega


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2011
Messages: 975
Localisation: Saint Remy L'honore

MessagePosté le: Jeu 6 Déc 2012 - 10:39    Sujet du message: Approche différente de travaux sur les pins Répondre en citant

"
il faut désaiguiller de août à novembre suivant les régions 1 an sur 2 et ne tailler complètement la chandelle an juin que lorsqu'on est en cours d'aboutissement, : ordre chronologique des opérations pour les pins sylvestres : désaiuguillage de août à novembre suivant les régions,  sélections de bourgeons( n'en laisser que 2 par chandelle , en 4 ans, on crée 8 ramifications, on fait donc un plateau, ) , suppressions des aiguilles du dessous des chandelles pour les arbres bien avancés, des bourgeons apparaissent en arrière,  laisser pousser en avril du printemps suivant toute la chandelle ( cela permet aux bourgeons arrière de prendre beaucoup de force ) , ne pas tailler, sélection des bourgeons l'hiver suivant, laisser pousser la chandelle le printemps suivant et juste avant qu'elle soit complètement ouverte, en juin,  tailler court, juste après le bourgeons apparus en arrière, pincer les cnadelles au printemps fait bourgeonner en arrière mais affaibli l'arbre, et avec le,programme d'engrais, des bourgoens vont apparaître spontanément , voir document joint, car il ya plusieurs méthodes , et celles ci ont évoluées depuis cet article.."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:53    Sujet du message: Approche différente de travaux sur les pins

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Club Bonsaï de Lévis St Nom Index du Forum -> FORUM BONSAI -> Culture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by Larme d'Ange and modified by GP
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com